logo-atex

NOUS CONTACTER

 

contact@atex-expertise.com

 

Christine BOUTES

06 81 74 65 86

 

Jacques PRIOT

Le classement et le dimensionnement d’un zonage ATEX : La maîtrise du risque

Les accidents d’inflammation et d’explosion dus à la présence d’une ATEX sont relativement rares mais les conséquences souvent dramatiques, voire mortelles pour le personnel et très lourdes financièrement pour les équipements et installations. Pour cela, la sécurité et la santé des personnels et le maintien opérationnel de l’outil industriel mobilisent les chefs d’établissement et leurs services de sécurité.
Mais la réglementation ATEX, qui oriente les professionnels de la santé et la sécurité au travail est souvent appliquée de façon forfaitaire sans prendre en compte la réalité physique de la formation de l’atmosphère explosive. Nous observons trop souvent des installations, des locaux et ateliers entiers classés arbitrairement 2/22 ou même 1/21.
Ces classements et dimensionnements pénalisent l’entreprise dans son organisation industrielle et ses investissements.
En réalité l’apparition d’une ATEX est le plus souvent localisée et/ou lors d’un dysfonctionnement.
Il est donc important d’analyser la situation de la création d’une ATEX, sa fréquence d’apparition, son positionnement et son volume.
Une modélisation par calculs et par l’expérience d’un guide méthodologique réalisée par les référents du domaine (www.atex-expertise.com), vous assurera une bonne évaluation du risque, le dimensionnement de son zonage ATEX, la criticité de la dangerosité.

Et pour cela en premier lieu, il est important de caractériser les substances inflammables mis en œuvre (www.tuv-sud.fr), de comprendre le phénomène physique générant ou pouvant générer des sources de dégagement et de définir les moyens techniques et organisationnels afin de réduire, déclasser, déplacer ou supprimer la zone ATEX initialement présente.

La deuxième action est de réaliser dans les phases de vie à considérer, pour chacune des 13 sources d’inflammations, une analyse de risque caractérisant la criticité (fréquence et gravité) et de définir les moyens de prévention et de protection rendant le risque acceptable aussi bien pour le personnel que pour l’installation.

La troisième action est de vérifier l’adéquation des appareils électriques et non électriques en zones ATEX résiduelles et la certification du personnel de maintenance.

La quatrième action est de rédiger le document relatif à la protection contre les explosions (DRPCE), de réaliser un audit de conformité des installations et a minima lorsque des modifications, des extensions ou des transformations sont apportées notamment aux lieux, aux substances inflammables, aux installations, aux équipements de travail ou à l’organisation du travail.

L’évaluation et la maîtrise des risques ATEX demande les connaissances des phénomènes physiques ; le groupe technique atex-expertise vous proposera des solutions adaptées à votre problématique par une approche méthodique et formera les opérateurs dans l’accomplissement de leurs tâches au quotidien.
CONTACTEZ-NOUS : https://www.atex-expertise.com/



ut justo commodo nunc quis, eleifend elit. eget Phasellus elementum ut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer