logo-atex

NOUS CONTACTER

 

contact@atex-expertise.com

 

Christine BOUTES

06 81 74 65 86

 

Jacques PRIOT

Comment dimensionner une ATEX poussière ?

Partons en premier lieu par ce que l’on définit par le terme de poussière : ce sont de petites particules, solides, qui restent en suspension dans l’air pendant un certain temps, et puis qui se déposent par gravité sous l’effet de leur poids.

 

Si cette poussière est susceptible de subir une réaction exothermique avec l’air lorsqu’elle est enflammée, alors on parlera de poussière combustible. Une évaluation du risque d’explosion devra être réalisée. Cela comprend le type et le dimensionnement de l’ATEX ( Atmosphère Explosive) et ses moyens de maîtrise.

Ces poussières peuvent provenir, par exemple, d’usinage dans l’industrie, mais également d’abrasion de matières solides dans l’agroalimentaire, de manutention (vidange), de transport (sur tapis ou pneumatique). Elles peuvent être métalliques (aluminium), végétales (bois), alimentaires (amidon) et même industrielles (plastique).

Plusieurs paramètres vont permettre d’évaluer le risque d’inflammabilité d’une poussière. On citera classiquement la granulométrie, la forme, la cohésion des poussières entre elles, la concentration minimale d’explosion, la température minimale d’inflammation (différente si la poussière est en suspension ou si elle est en couche), l’énergie d’inflammation, …. On devra également rester attentif à l’environnement de travail, le taux d’humidité, la turbulence éventuelle. Cette poussière produite est-elle imprégnée d’un solvant, auquel cas les caractéristiques de l’explosion en seraient fortement modifiées.

Afin de délimiter les zones d’atmosphères explosives, au-delà de la poussière étudiée, on s’attachera à observer le procédé qui génère cette atmosphère, les équipements et systèmes d’aspiration ou ventilation éventuels, …

Trois zones peuvent être délimitées :

  • 20 : atmosphère explosive permanente en fonctionnement normal
  • 21 : atmosphère explosive occasionnelle en fonctionnement normal
  • 22 : atmosphère explosive accidentelle

C’est un dimensionnement spatial qui est attendu. Il permettra de déterminer les mesures de prévention et de protection :

  • limiter les concentrations
  • éliminer les sources d’inflammation
  • protéger les salariés par des mesures techniques de protection (membrane, système de décharge, évent d’explosion, extinction, vannes d’obturations, écluses rotatives, …)

Des mesures organisationnelles seront déployées, telles que signalisation, procédures/consignes au poste, formation du personnel, vérifications diverses.

On retrouvera l’ensemble de ces informations dans le Document Relatif à la Protection Contre les Explosions.

Cet article vous a été utile, n’hésitez pas à nous le dire !

Christine BOUTES
Christine.Boutes@atex-expertise.com


ante. accumsan dolor elit. luctus ipsum Donec ut ut mi, suscipit

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer