logo-atex

NOUS CONTACTER

 

contact@atex-expertise.com

 

Christine BOUTES

06 81 74 65 86

 

Jacques PRIOT

Un emplacement dangereux est souvent défini comme une zone où une ATEX peut se former !

Dans la définition de l’ATEX, suivant la directive 1999/92/CE du parlement Européen et du conseil du 16 décembre 1999, on entend par « Atmosphère explosive », un mélange avec l’air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la combustion se propage à l’ensemble du mélange non brûlé.

 

La norme IEC 60079-0 reprend cette définition sous la forme de « atmosphère explosive gazeuse » :

Mélange avec l’air, sous conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz ou de vapeur qui, après inflammation, permet une propagation autoentretenue.

La zone ATEX est l’emplacement où l’atmosphère explosive est présente ou peut se présenter.

 

Pour la zone de danger, nous pouvons prendre la définition de la réglementation pyrotechnique qui   détermine des zones d’effets :

Il s’agit là de déterminer les zones de danger. Tout événement pyrotechnique va être à l’origine de zones d’effets, appelées aussi « zones de danger », classées selon leur niveau de gravité en termes de lésions sur l’organisme humain et de dégâts matériels.

  • Z1 : conséquences sur l’homme et dégâts matériels : extrêmement graves, avec blessures mortelles
  • Z2 : conséquences sur l’homme très graves, dégâts matériels importants
  • Z3 : conséquences sur l’homme et dégâts matériels graves
  • Z4 : conséquences sur l’homme significatives, dégâts matériels légers
  • Z5 : Effets indirects par bris de vitre, destruction de vitres

Selon la nature de la substance pyrotechnique, ces effets peuvent être de trois types : effets de surpression (onde de choc), effets de projection, ou effets thermiques.

La zone de danger est cet environnement où les effets de l’explosion se font ressentir.

 

Il faudra donc bien distinguer la zone ATEX : la zone où l’atmosphère explosive est présente

et les zones de danger : les zones où les effets de l’explosion agissent sur les personnes ou sur les biens.

 

Prenons le cas d’une citerne d’essence : les zones ATEX sont présentes :

  • dans le ciel gazeux à l’intérieur de la citerne,
  • et autour de l’évent.

Par contre en cas d’explosion les zones de danger (les effets thermiques, de surpression et de projection) sont bien sûr autour de la citerne et dont les dimensions peuvent être très importantes.

 

L’ambigüité pourrait provenir de la norme 60079-10-1 qui introduit l’emplacement dangereux <en raison d’atmosphères explosives gazeuses> (hazardous area <on account of explosive gas atmospheres>) : « emplacement dans lequel une atmosphère explosive gazeuse est présente ou dont il peut être prévu qu’elle est présente, en quantités suffisantes pour exiger des précautions particulières pour la construction, l’installation et l’utilisation d’équipements ».

Il ne faudra donc pas confondre emplacement dangereux et zone de danger.

 

Dans nos études d’évaluation et maîtrise des risques ATEX : nous entendons par emplacement dangereux en raison d’atmosphères explosives comme une zone ATEX.

Les distances dangereuses ou distances des zones dangereuses comme distances de zones ATEX.

Une question ? Un site : https://www.atex-expertise.com/

Nous vous répondrons rapidement pour vos problématiques de définitions de zones et de calculs de distances.